Histoire de l'antifascisme en Europe (1923-1939) 1923-1939

Histoire de l'antifascisme en Europe (1923-1939)

1923-1939

Le totalitarisme — nazi et stalinien — est le fait majeur de notre siècle. Il ne saurait, toutefois, occulter que, dans l'Europe des années vingt et trente, une diversité de régimes fleurirent — autoritaires, réactionnaires, fascistes. Par commodité de langage, le plus souvent, dans l'urgence politique des combats, la résistance à ces pouvoirs ne fit guère la différence et se proclama antifasciste. Historien de renommée internationale, et spécialiste reconnu du monde germanique, Jacques Droz propose ici la première grande synthèse d'un sujet renouvelé en profondeur par les recherches et publications de mémoires depuis vingt ans. Il s'est, prioritairement, attaché à retracer — grâce à sa claire érudition — la diversité des régimes et des résistances. Car l'historien se doit, en la matière, de respecter la diversité des lieux — l'Italie, l'Allemagne, l'Autriche, la France, la Grande-Bretagne et l'Espagne —, la pluralité des régimes qu'on ne peut confondre en un même objet — le fascisme mussolinien, le nazisme hitlérien, l'autoritarisme en Autriche et en Hongrie —, mais,surtout, l'apparente unité d'action : ce fut, en effet, le plus souvent trop tard, sous la pression d'événements subis, faute de les avoir compris, que l'antifascisme afficha une fragile unité. Comment, en effet, le combat pouvait-il être mené en commun par des chrétiens, des libéraux, des socialistes, bien souvent ennemis de la veille ? Par des communistes, appliquant à la lettre les ordres de Moscou, de la dénonciation de sociaux-fascistes socialistes, à la constitution de Fronts populaires, et à l'élimination physique des révolutionnaires espagnols ?

Book details

Reviews

No reviews have been written for this book.

You will also like